Nouveau cours : Observer l’esprit

Nous sommes ravis d'annoncer la publication d'un nouvel ensemble de pratiques avancées, désormais disponibles dans la collection Pleine conscience et vision pénétrante sous le titre Observer l'esprit.

La collection Imagine Clarity Pleine conscience et vision pénétrante offre le même riche ensemble de pratiques sécularisées que celles étudiées dans le cadre d'un important programme de recherche au Center for Mind and Brain à UC Davis. Quatre séances avancées du Dr Alan Wallace viennent maintenant complémenter cette collection progressive d'entraînement de l'esprit par la méditation.

Avec le soutien de ces pratiques, vous pourrez apprendre à observer les événements mentaux sans vous engager dans leur contenu et à vous familiariser avec leur nature essentielle. Nous avons ainsi l'avantage d'acquérir une certitude non conceptuelle que rien dans l'esprit ne peut nous nuire. Si des émotions fortes se manifestent, elles ne provoquent pas une période réfractaire.

Tout en observant l'esprit, nous ne cherchons pas à en modifier le contenu, mais nous observons ce qui se présente avec une attention bien ancrée. Dans notre vie quotidienne, la pleine conscience pourra jouer un rôle plus actif en aidant à cultiver des états mentaux constructifs et à nous libérer de ceux menant à la souffrance. Même lorsque nous sommes engagés dans une vie active, nous pouvons entrer en contact avec notre calme intérieur naturel, notre paix intérieure, notre compassion et notre résilience.

Ces pratiques sont conçues dans le même esprit que toutes les pratiques de la collection Pleine conscience et vision pénétrante ; vous pouvez suivre les mêmes pratiques pendant des semaines ou des mois jusqu'à ce que vous soyez immergé dans la méthode. Bien qu'une telle pratique nécessite du temps, elle peut avoir un net impact sur toute une vie. Cet ensemble de pratiques de stabilisation de l'esprit est également intitulé « Prendre l'esprit comme chemin ».

Panchen Lozang Chökyi Gyaltsen (1570-1662), le tuteur du cinquième Dalaï-Lama du Tibet, expliqua cette pratique comme suit1 :

Quel que soit le type de pensées qui surgit, sans les refouler, reconnaissez ce dont elles émergent et ce dans quoi elles se dissolvent ; et restez concentré tout en observant leur nature. Ce faisant, le mouvement des pensées finit par s'arrêter, et il y a une immobilité... chaque fois que vous observez la nature des pensées qui surgissent, elles disparaissent d'elles-mêmes, à la suite de quoi une vacuité apparaît. De même, si vous examinez l'esprit alors qu'il reste sans mouvement, vous verrez une vacuité non obscurcie, claire et vive, sans aucune différence entre le premier et le second état. C'est ce que les méditants connaissent bien et que l'on appelle « l'union de l'immobilité et du mouvement ».

  1. B. Alan Wallace, "Mind in the Balance : Meditation in Science, Buddhism, and Christianity", chap. 8 Theory : Knowing and Healing the Mind. New York : Columbia University Press, 2009.
Suivant

Nous sommes dans le même bateau