musique

Arles : photos, méditation et musique

Charles Hastings

Cet été, Matthieu Ricard a rejoint Maria João Pires dans le Théâtre Antique d’Arles pour deux concerts associant la musique à la méditation. Parallèlement, l’exposition de photos de Matthieu dans un pavillon monumental en bambou sur la rive opposée du Rhône a attiré un flux constant de visiteurs. 150 personnes ont pu assister à une méditation de groupe dans ce cadre extraordinaire.

Maria et Matthieu partagent une même vision.

Pratiquer avant le concert.

Le Théâtre Antique d’Arles a été construit sous le règne de l’empereur Auguste. Commencé vers 40/30 av. J.-C., il fut achevé vers l’an 12 av. J.-C. Contrairement à l’arène voisine, elle n’était utilisée que pour des productions théâtrales. Après une histoire mouvementée de démolitions et de changements d’utilisation, les vestiges ont été restaurés au 19ème siècle.

L’amphithéâtre était comble les deux nuits. L’acoustique est excellente et la structure en pierre protège le public des bruits environnants de la ville.

Au lieu d’applaudir à la fin de chaque pièce, tout le monde rejoint Matthieu en méditation.

Matthieu s’est servi des ambiances évoquées par la musique pour introduire les étapes successives de la méditation : amour, compassion, joie et impartialité.

Pendant que Maria joue…

…Matthieu médite.

Le pavillon de bambou capté à un des rares moments où il était vide. Ce bâtiment extraordinaire, créé par l’architecte colombien Simón Vélez avec son associée Stefana Simic, est basé sur la _maloca_, habitat traditionnel du bassin de l’Orénoque, et utilise les énormes bambous à croissance rapide qui poussent partout dans cette région. Le toit est en chaume de roseaux locaux. Cette structure astucieusement ventilée restait délicieusement fraîche au milieu de la chaleur brûlante de l’été.

Une quarantaine des photos de Matthieu ont été exposées en noir et blanc, format géant, sur du papier précieux japonais élaboré avec la méthode Awagami. Les origines de cette technique remontent à 1 400 ans.

Matthieu explique l’histoire de chaque photo.

Méditation de groupe guidée. Un certain nombre de nos amis « en ligne » d’Imagine Clarity ont pu y assister ; nous étions très heureux de les rencontrer.

Photos de Charles Hastings, à l’exception de celle-ci, de Pauline Bechet.

Suivant

Creative Journey avec Maria João Pires