Je suis véritablement "emballé" par vos séances. J'en suis à "Au-delà des apparences" que je répète depuis plusieurs jours.
Petit à petit à raison de quelques 25 à 30 minutes par jour, mais aussi de survenues, volontaire ou moins, la méditation prend place dans ma vie. Et quand je dis ma vie, je devrais dire notre vie. C'est à dire ce qu'il en est dans mes rapports aux autres.
Disparu la tendance anxieuse, au trac, au stress. Disparue la prose anxiolytique, dont je me suis petit à petit débarrassé. Elle avait débuté à la suite d'une dépression et d'un début de rechute. J'ai senti que c'était le moment. Après on verra.
Une certaine sérénité me vient, dans mes rapports aux autres. Plus d'écoute, plus d'apaisement semé dans les relations. Puis je dire d'amour ?
Cela n'est pas réduit aux humains, mais aussi aux animaux, chiens, chats et tout ce qui fait la vie d'autour de nous.
Tout ceci, les séances, l'écoute des cours, les citations de la page d'accueil, m'a fait comprendre que finalement, nous naissons dans un "déjà là" qui nous forme, nous formate, aussi bien dans l'implicite que dans l'explicite.
Et donc, la place de la connaissance de soi est occultée par tout ce qui prioritise et entraîne le processus de la pensée, puis l'autre, puis l'autre, cet emballement permanent... et le manque de prise de distance entre soi et les pensées permanentes ne permettant pas d'établir l'espace et la pleine conscience nécessaires.
Se débarrasser de cette cage, de ces injonctions permanentes à se préoccuper de tout qui nous empêchent d'établir un rapport différent à son corps, à ses sensations et à tout le vivant qui nous entoure.

Michel, France