présence, calme, compassion

Trouver la liberté et l'amour dans l’isolement

Charles Hastings

Si vous avez pratiqué la méditation ou l’entraînement de votre esprit, le moment est venu d'avoir confiance en votre pratique.

Pour le moment, beaucoup d'entre nous dans le monde sont invités ou obligés de rester à la maison, de ne pas voir nos amis, d'éviter les contacts avec d'autres personnes, pour nous protéger nous-mêmes et pour protéger les autres.

Inévitablement, on est sous le choc. Nous avons été prévenus d'une menace grave dans un avenir relativement proche à cause du changement climatique, et puis tout d’un coup tout est bouleversé en l'espace de quelques semaines !

Comment gérer l'anxiété que nous ressentons ?

Nous pourrions nous tourner vers l’échappatoire la plus évidente, le divertissement : par exemple, regarder des fictions qui nous emportent dans un autre monde où nous pouvons oublier le présent.

Ou nous essayerons peut-être de mieux comprendre la situation actuelle et de chercher des conseils sur la toile...

Bien sûr, il est utile de savoir quelles précautions il faut prendre, les gestes qui seraient bénéfiques ou nuisibles, mais malheureusement, à côté de certaines informations vraiment utiles, il y a une masse de propos inutiles ou trompeurs. Nous avons peut-être remarqué que même suivre les infos peut créer beaucoup d'anxiété pour peu d'avantages.

Qu'est-ce qui peut vraiment aider ? Il ne fait aucun doute que la situation est dangereuse. Nos propres vies ou celles de nos proches pourraient être en danger. Même si nous sommes dans une situation relativement protégée, il y a des millions de personnes dans le monde sans protection efficace.

Si vous avez pratiqué la méditation ou entraîné votre esprit, le moment est venu d'avoir confiance en votre pratique. Si vous pouvez trouver même un peu d’espace dans votre esprit, cela changera quelque chose, non seulement pour vous-même, mais pour ceux qui vous entourent. N'oublions pas de revenir au moment présent aussi souvent que possible, de prendre juste une minute pour être simplement présents. C’est comme si vous portiez un poids très lourd sur le dos et que vous pouviez le déposer. Quel soulagement ! Un moment de fraîcheur, avant que la prochaine pensée arrive…

Même quand il y a beaucoup de pensées, beaucoup de soucis et de projections, essayons de prendre du recul et d'en être simplement conscients. Les mouvements de notre esprit sont comme les vagues de l'océan. Leur mouvement est un processus naturel. Tout comme les marées entrantes et sortantes, nous rencontrons un flot de circonstances heureuses et tristes qui surviennent et reculent. Parfois, la mer est agitée. Parfois, elle est calme.

Il peut être difficile pour certains d'entre nous de voir les profondeurs sous les vagues, la nature profonde de notre conscience.

Cependant, nous pouvons très facilement décider de nous détendre, en comprenant que ces mouvements sont un processus naturel. Moins nous les fixons et moins nous solidifions les images qui surgissent, plus nous avons un sentiment de liberté.

Offrez-vous un précieux cadeau : dix ou vingt minutes par jour pour vous asseoir et être simplement présent, simplement conscient, que votre esprit soit agité ou non. En ne provoquant plus les vagues, vous laissez votre esprit se calmer. Lorsque vous laissez votre esprit nu, ses qualités peuvent apparaître.

L'inquiétude et les soucis que nous ressontons au fond du cœur peuvent éveiller notre tendresse naturelle : nous pouvons découvrir comme jamais auparavant notre amour profond pour ceux qui nous entourent, nos semblables, et tous les habitants de notre petite planète. Ce pincement que vous ressentez dans le cœur est l'étincelle qui peut éveiller la vraie compassion et le véritable amour. Cette profonde tendresse inconditionnelle est un baume apaisant pour le cœur qui donne un sens à chaque instant.

CHARLES HASTINGS

Suivant

De bonnes intentions